jeudi 6 août 2015

il y a 70 ans..

 Aujourd'hui aussi, un billet horrifique, mais d'une horreur bien pire que tous les monstres et fantômes qui hantent ce blog depuis mi juillet...

Oui, il y a 70 ans tout pile, le 6 août à Hiroshima, et le 9 août à Nagasaki.. deux dates de sinistre mémoire. La première et la dernière fois (pour l'instant!) où la bombe atomique a été utilisée.

Lors de mon dernier voyage en 2014, j'ai tenu à aller passer une journée du côté d'Hiroshima, pour visiter le mémorial de la bombe.

Mais tout d'abord, avez vous une idée du nombre de bombes atomiques qui a explosé à la surface du globe depuis 1945? (enfin, entre 1945 et 1998)

20?
100?
200?
500?

La réponse fait froid dans le dos: 2 053!
Voici l'illustration des faits, façon jeu vidéo rétro réalisée par Hashimoto Isao, plus parlante que n'importe quelle liste.
Le vidéo a été réalisée en 2003 et ne présente que les bombes ayant explosé avant 1998.
Le traité d'interdiction complète des essais nucléaires ( TICEN en français, CTBT en anglais) a été lancé en septembre 1996 et signé par 183 états, mais seulement ratifié par 164 à la date du 9 avril 2012.
Depuis  1998, au moins 5 essais nucléaires supplémentaires ont été réalisés et doivent donc virtuellement être ajoutés à ce chiffre déjà faramineux.

Hiroshima, donc. Je tenais absolument à aller voir ce qui restait de cette catastrophe.

Le bâtiment symbole du désastre a été construit en 1915, c'était alors un hall d'exposition des innovations industrielles de la préfecture d'Hiroshima.

Ironiquement, il est le seul bâtiment du secteur a être resté debout, alors que la bombe a explosé quasiment juste au dessus ( l'explication est simple: l'explosion ayant eu lieu presque à la verticale, il a reçu une poussée verticale et n'a pas été balayé par le souffle de la bombe)






 Chose étonnante, c'est un bâtiment d'assez petite taille en fait, que les photos contre-plongée font paraître bien plus grand et dramatique qu'en réalité.
Les environs ont été transformés en parc public où l'on trouve divers monuments:

La flamme de la paix: une flamme qui brûle jour et nuit, et ne sera éteinte que le jour où la dernière arme atomique sera démantelée

 Je crains cependant que ça ne soit pas de mon vivant...

Le cénotaphe du parc de la paix: en forme d'arche ( je n'ai pas eu le temps de prendre de photo plus détaillée, je n'avais qu'une heure et demie pour voir le musée avant sa fermeture), dédié aux victimes de la bombe.

(piqué chez Wikipédia)
Il y a aussi un tertre funéraire, sépulture collective de 70 000 victimes non identifiées, un monument de la paix pour els enfants du monde..
et un musée, qui rassemble photos, maquettes, reproduction de la bombe " little boy", objets retrouvés dans les décombres ( des tuiles et des bouteilles d'encre fondues et collées ensemble par l'incendie gigantesque qui a suivi l'explosion.. et aussi, je préfère prévenir car il vaut parfois avoir l'estomac solide, des radios et photographies de victimes brûlées, irradiées ou ayant subi des mutations dans les années qui ont suivi.
 L'explosion a été décrite par les témoins visuels comme l'apparition d'un deuxième soleil au dessus de la ville, c'est ce que veut représenter la maquette.

 Je n'ai malheureusement pas pu prendre plus de photos. elles sont autorisées dans le musée, mais d'une part j'avais trop peu de temps, et d'autre part, comme c'était un dimanche, il y avait une foule compacte en particulier de groupes scolaires en visite dans la région, donc impossible de s'arrêter trop longtemps devant les vitrines.
Néanmoins, si vous passez par là, je vous encourage à y aller, déjà parce que c'est très intéressant sur ce que peuvent être les dégâts réels d'une bombe atomique
- dégâts immédiats par le souffle de l'explosion et l'incendie qui en résulte et victimes tuées sur le coup. Dont on pourrait dire cyniquement qu'elle ont eu de la chance dans leur malheur de ne pas agoniser pendant des ours ou des mois
- pertes humaines à courts terme ( quelques jours) dues aux brûlures, blessures par débris,  et aux infections inévitables lorsqu'un grand nombre de personnes meurent au même endroit en peu de temps sans qu'on ne puisse prendre en charge les corps qui encombrent la zone, en plein mois d'août.
- pertes humaines à moyen terme (quelques semaines) dues à la famine, les récoltes locales ayant été saccagées par l'explosion.
- pertes humaines à long terme suite à l'irradiation ( plusieurs décennies et plusieurs générations concernées): cancers, mutations, maladies..
Je ne pense pas que quiconque puisse sortir d'une telle exposition en ayant encore une opinion pro-bombe atomique.

L'entrée au musée coûte 50 Yens ( ce qui fait à peu près 35-40 CENTIMES d'Euros) l'audioguide 330 Yens ( un peu plus de 2€) et il est disponible en de nombreuses langues dont le français, ça a été la très bonne surprise de la visite.
tous les renseignements sont ici, sur la page en français de l'office de tourisme de la ville: Musée  du mémorial de la paix

C'est un endroit où je retournerai volontiers, car j'ai voulu partager ma journée entre Miyajima et Hiroshima, et n'avais pas prévu qu'il me faudrait beaucoup de temps en tramway pour relier la ville et le port d'où part le bateau pour Miyajima. Et du coup je n'ai pas eu assez de temps, pour le mémorial, et absolument pas pour le reste de la ville, même pas suffisamment de temps pour dîner un okomiyaki, je devais rentrer sur Ôsaka, dont je partait le lendemain trèèèès tôt pour le retour en France.

J'ai hésité à intégrer ce billet  au mois O-bon , car il n'est pas récréatif, mais au final, il y a tout à fait sa place: déjà parce que O-bon est la fête du souvenir des morts et que les cérémonies du 6 aout à Hiroshima constituent un bon  à elles seules.. avec tôrô nagashi déposées sur le fleuve pour apaiser les esprits des victimes.

4 commentaires:

  1. Réponses
    1. mais si tu voyages, je te conseille quand même d'aller visiter, malgré l'assurance de déprimer, c'est très intéressant

      Supprimer
  2. Ton reportage me renvoie directement à mon passage à Hiroshima. Je voulais présenter mes photos de la ville cette semaine, en lien avec l'anniversaire, mais je n'ai pas eu le temps. Je vois que tu as fait ça bien mieux que moi ! ;)

    RépondreSupprimer