dimanche 27 novembre 2016

Cuisine japonaise bizarre

On se risque sur le bizarre? Suite à la cuisine facile j'avais envie de parler un peu de ce que je n'ai pas aimé.. ou moyennement, ou même pas eu le courage de tester, parce que même si je suis assez ouverte.. j'ai mes limites ( tout ce qui concerne le sang et la viande crus par exemple, je ne suis pas DU tout un vampire!)
Et je crains les fruits de mer donc, je vais me contenter de les regarder.. de loin.
Mais là, c'est encore des choses.. on va dire auxquels nos estomacs ou du moins nos yeux d'occidentaux sont habitués.

Catégorie, petit dej':
déjà à la base je ne mange pas sucré le matin, voire, si je peux zapper le petit dej', je le fais, je sais, cépabien mais je m'en fous, je n'ai jamais faim le matin. Donc là où beaucoup bloqueront dès le petit matin, pour moi, je m'en sors, et boire de la soupe aux algues et manger du riz aux légumes marinés, ça ne me fait pas peur. C'est même un peu plus mon truc que le combo tartine-beurre-confiture-café

J'ai à peu près tout pu manger sauf UN genre de petit déjeuner... et même pas japonais.
Un des hôtels où j'étais, dans une volonté d'accueillir une clientèle internationale, ne proposais que ce qu'il estimais être un petit dej' international ( comprendre " américain, mais américain vu du Japon" Et donc le seul choix était "toast frit ou muffin" ( maiiis je mange pas sucré!) accompagnés d'oeufs brouillés. Ok, pour les oeufs sauf qu'il y avait aussi les saucisses frites et le tout nappé de ketchup. Pas le choix! du ketchup partout la dessus. Méfiez vous des hôtels internationaux. J'ai vite laissé tous mes tickets de petit dej' inclus pour aller chaque soir chercher le petit dèj du lendemain à la supérette et le coller au frais das le mini bar. Pas excellent mais mangeable.
Je sais déjà que le ketchup et la friture au petit dej' c'est non, un grand non ( pourtant j'ai pu manger des baked beans outre-manche, mais là ça dépasse mes forces)

je vous la fais à l'authentique, et plus authentique y'a pas: dans un temple à 5h30 du mat'. Donc là, c'est végétarien : soupe miso, légumes marinés, haricots bouillis, salade de chou vinaigré, oeuf dur ( j'ai dit végétarien, pas végétalien,) de l'algue sous vide pour le riz je crois, le bol vide n'attend que ça. l'autre est pour le thé Impec... ça passe sans souci, même si certains ont un peu fait la tête.
Le petit déjeuner japonais traditionnel, pas grand chose à redire: légumes vinaigrés, riz, soupe, rien que du bon, du sain, du mangeable.
Sauf encore une fois UNE chose: un petit poisson style sole, que l'on fait griller devant soi. Et je ne sais pas si c'est l'odeur du poisson grillé au réveil, ou celle du combustible, mais je n'ai pas pu, c'est mon voisin qui l'a mangé, en échange de ses légumes au vinaigre ( lors d'un autre repas que celui de la photo, dans une auberge non végétarienne, qui avait donc du poisson et du nattô)

Je vous vois venir.. et le nattô?

LE nattô. Bizarrement, il a acquis une réputation de plat japonais le plus répugnant auprès des occidentaux. On est très loin du compte les amis. Ce qui va suivre après le nattô est bien pire, de mon point de vue.D'ailleurs je préfère le dire déjà, mais ces plats là sont loin de faire l'unanimité aussi du point de vue des japonais eux-mêmes. Je crois que ma cousine par alliance, qui vient d'Hokkaido n'est pas très fan.

on dirait du slime avec.. des grains
C'est bon, vous n'avez plus faim! Admirez cette texture si.. filandreuse. Il s'agit de haricots de soja ( oui ce qu'on réduit en pâte pour faire le tofu ou le miso). Ces fils viennent de la fermentation, due à des champignons, des levures des bactéries oui donc c'est à peu de choses près ... ce qu'on appelle en général du moisi
( je ne vais pas entrer exactement dans le détail des différences entre les champignons et les levures, voilà de quoi faire si ça vous intéresse: en gros: champi = pluricellulaire, et levure = champi unicellulaire. En très gros. Les deux ont leurs très gros avantages et leurs très gros inconvénient, je veux dire  que moisi ne signifie pas forcément mauvais et levure, pas forcément bon pour la santé. La candidose est une maladie causée par une levure, la pénicilline un médicament à base de moisissure. Puis faudrait entrer dans le détail des fermentations alcooliques ou lactiques, on ne s'en sort pas, allez voir le lien , il est bien)

Je vous arrête de suite au milieu de votre "beuuuuh" en citant quelques exemples de choses fermentées ou moisies qui se consomment sans problème en France: le pain  (bah oui, sans levain pas de pain, et sans levure, pas de levain), les yaourts, le fromage, la choucroute, le vin, la bière, le vinaigre, le thé noir. Pas au petit dej en général, je vous l'accorde, mais si, on mange et on boit aussi des choses fermentées ici.
Mais la particularité du natto c'est de puer.. et bien au delà du roquefort, de l'époisse ou du maroilles réunis. Et c'est juste de puer en fait.

On m'en avait fait tout un... fromage, du coup j'y allais avec appréhension, et c'est vrai que la chose cocotte un max, mais au final n'a presque pas de goût ( avec juste un vague arrière goût du à son odeur qui me rappelle bizarrement l'éther) Donc oui, je l'ai goûté. Je n'en mangerai certainement pas par plaisir, mais je l'ai goûté, et c'est "moins pire" que ce à quoi je m'attendais. Il y a juste cette texture collante désagréable qui me rebute.  Mon cousin lui, ne peut absolument pas, comme quoi...

c'est mieux comme ça non?

Mais sinon, le miso, c'est excellent et c'est aussi à base de soja fermenté, mais réduit en pâte, donc ça passe mieux, surtout délayé en soupe. Et ça sent largement moins fort que le natto.

Catégorie "j'ai pas testé et je préfère aller brouter de l'herbe que d'y goûter". Préparez un sac à vomi, les amis.

Le Kusaya: un poisson saumuré et séché au soleil. Et fermenté. Oui, encore. Faut dire qu'avant l'invention du réfrigérateur, les moyens de conserver les aliments périssables étaient limités: vinaire, saumure, fermentation fumage ou séchage. Et je n'en vois pas trop d'autre, à part d'habiter sur la banquise. et parfois un peu tout ça à la fois.

Kusaya signifiant textuellement " truc qui pue". La raison étant que la saumure était précieuse et au lieu de la jeter après avoir préparé un lot de poissons, on s'en re-servait pour le suivant. Et le suivant.. et le suivant.  et ça pendant parfois des années, d'où une odeur de plus en plus marquée de la saumure, au cause de la fermentation successive de centaines de lots de poissons..Mais apparemment comme pour le nattô, ça pue plus que ça n'a de goût. Là j'avoue que je n'ai pas eu le courage de tester, mon estomac s'accommode assez de l'idée de légumes fermentés mais beaucoup moins à celles de matières animales et m'envoie le signal " mange pas ça, tu vas être malade et peut-être en crever". Difficile de l'ignorer. On verra si j'arrive à le dépasser lors d'un autre voyage,mais j'en doute.

Ca va toujours?. Prenez un seau cette fois. C'est plus prudent.

rien que la gueule de ce truc...
Le shiokara: du poisson, de la seiche ou autres bestioles aquatiques, coupés en petits morceaux, marinés dans une sauce saumurée ( encore! ) faite à base du sang et des viscères de la bestiole pendant de semaines.
NON!là j'en suis sûre, c'est non! Déjà  les fruits de mer, puis j'aime pas ce qui est trop salé, puis la sauce au sang cru, c'est juste non. Certains de ceux qui étaient avec moi au restau ont adoré.. je leur laisse, j'avoue mon gros préjugé anti-shiokara.

Pareil pour le shirako. Désolée d'avance. Du sperme de poisson. Cash. Parait que c'est salé. Ouaip, je vous crois sur parole

non mais même présenté avec des légumes et de la sauce soja, c'est blancasse, ça ressemble à de la cervelle, j'ai pas trop envie de tenter en fait.
Sinon il y a aussi l'oeil de thon. Oui oui,, un oeil de thon vendu au rayon poissonnerie. Ne me demandez pas comment ça se cuisine je ne VEUX pas le savoir. Car, outre le sang -en matière de bouffe, à côté de ça  je ne tombe pas dans les pommes à la moindre coupure - j'ai une horreur absolue pour tout ce qui touche les yeux. Mais là, c'est vraiment au point de me détourner lorsqu'une émission TV parle de chirurgie oculaire. Je peux regarder un film gore, mais qu'il y ait une scène d'énucléation, et même dans un bouquin, je la passe au risque de vomir. Va falloir prévoir le kit de réanimation,  si on m'annonce un jour que j'ai besoin d'une opération aux yeux.
Donc je vous épargne, et je m'épargne, la vision d'un oeil de thon géant sous emballage plastique.

Catégorie "WTF dude?"
Et non le cheval n'est pas le logo de la marque, mais bien là pour indiquer que c'est parfum " viande de cheval"

La glace parfum " viande de cheval".un concepteur a du se rouler un gros joint pour imaginer ça. Existent aussi les parfums " langue de boeuf", "méduse ", "poulpe"et "venin de serpent"...
Non mais viande et glace, ça ne fait pas bon ménage, les amis.
Sinon juste pour le fun, et dans le genre " payage de fiole", une boîte a même inventé la glace à l'eau de mer.

Non, sérieusement il y a d'excellentes glaces au Japon, et je vous conseille les classiques thé vert ou sésame ( j'ai une préférence pour le sésame blanc), mais aussi les agrumes locaux ( yuzu, mikan, sudachi) ou même patate douce. Même wasabi si vous voulez.
Mais pas au cheval au poisson ou au boeuf. Bon, celles-là, personne de ma connaissance n'a testé pour me faire son compte rendu ( et ne comptez pas sur moi, je ne mange pas de viande rouge)

Après je sais qu'il y a d'autres spécialités d'autres endroits du monde que je vais éviter, genre les tarentules frites du Cambodge ( nan, friture, tout ça régime, puis je suis végétarienne, voilà c'est ça..), ou les sauterelles ( vivantes ou mortes, j'en ai une peur panique, comme d'autres sont terrorisés par les araignées, chacun sa némésis)
Ce qui n'est d'ailleurs pas seulement une excuse: je ne suis pas encore végétarienne, mais je mange de moins en moins de bestioles parmi celles qui font partie de la tradition culinaire de mon pays, ce n'est pas pour commencer à en manger d'autres.
Mais voilà,j'ai mangé de très bonnes choses au Japon, d'autres moins bonnes ( y'a pas de secret, la bouffe de supérette, ça n'est génial nulle part à la surface du globe, mais c'est plus économique que 2 restau/ jour), et d'autres qui ne m'ont pas convaincue que ce soit au goût, ou à l'idée même de leur existence.

Mais chacun voit midi à sa porte, et  rappelons que pour les gens dont la tradition est par exemple de se taper des tarentules frites comme en-cas, l'idée d'un camembert accompagné d'un verre de rouge signifie " du lait moisi compacté en rond accompagné de jus de raisin moisi".

Et partout dans le monde, la nourriture est un sujet épineux. De mon côté, je suis à peu près prête à tout tenter.. du moment que c'est végétal. Les produits animaux, je réserve ma réponse en fonction de mes allergies ou répulsions indépassables ( le sang, les yeux et la viande crus, ça reste un non franc et massif, et je serais probablement bien embêtée si un loup garou me mordait, devenant le premier loup garou au monde mangeant des croquettes  :D)
Et en France aussi on a nos trucs que je ne mangerais pour rien au monde les tripes en sauce, les civelles, les rognons blancs.. et les laurices ( je vous laisse le plaisir de chercher en ligne, j'ai découvert il y a peu le concept dégueu qui se cache derrière cet innocent nom. Je ne pense pas que ça se fasse encore, mais ça atteint pour moi le même niveau d'immonditude du balut: l'oeuf de cane indonésien avec caneton cuit à l'étouffée dedans). Et on en reste aux produits animaux donc.

Bon appétit! euh, enfin.. je me comprends

2 commentaires:

  1. Rien que de lire, ça me retourne presque l'estomac. Effectivement, tant que ça reste végétal, ça peut se tenter mais pour le reste, c'est sans moi.
    Je n'ai jamais mangé de cuisses de grenouilles, je ne mange plus de lapin depuis longtemps, jamais de viande saignante (depuis l'âge de cinq/six ans)... La glace viande de cheval ou venin de serpent, c'est quand même le comble de l'horreur!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'ai testé les cuises de grenouilles, quand j'étais dans les Dombes, ça a zéro goût. Mais zéro. On m'a dit " Evidemment, c'est parce que tu l'as mangé sans persillade, c'est la persillade qui a du goût".Je n'aime pas le persil, justement. Don je ne vois pas l'intérêt de manger un truc qui n'a pas de goût avec par dessus un truc que je n'aime pas :D
      Après je me suis tuée à expliquer aux gens, à chaque fois que je vais à l'étranger que non, les français ne mangent pas tous des cuisses de grenouilles, c'est un plat hyper régional des endroits où il y a des marais, et beaucoup d'entre nous n'en ont jamais mangé en réalité ne serait-ce que parce qu'il n'y en a pas dans notre coin.
      J'avoue que le pire pour moi,c'est l'oeil de thon, c'est pour ça que je ne l'ai pas mis. si tu ne le sais pas, le cheval peut passer pour un logo, mais l'oeil, c'est... tu ne peux pas le faire passer pour autre chose :/

      Supprimer