samedi 11 octobre 2014

Le pacte des yôkai T.1 - Midorikawa Yuki

Mois halloween oblige, le manga d'octobre sera donc une histoire de monstres.. ( le premier manga d'octobre en fait, j'ai une lecture de retard, je vais essayer de la combler ce mois ci)

Le pacte des Yôkai, je ne le connaissais que de nom, ainsi que le petit chat tricolore qui en est la "mascotte" en quelque sorte ( et voui, j'ai aussi ramené de voyage un porte clef à son effigie, on en trouvait partout il y a 2 ans)

J'ai pu trouver le tome 1 à la médiathèque et.. c'est parti.

On fait connaissance dès le premier chapitre de Takashi Natsume, lycéen orphelin qui a passé sa jeunesse trimballé de famille d'accueil en famille d'accueil, pour finir, au moment où commence l'histoire, par être hébergé chez de lointains parents. La raison de tous ces déménagements, c'est que Takashi est étrange. Vraiment étrange. il finissait toujours par effrayer les gens qui s'occupaient de lui en racontant des histoires de monstres. Et pour cause, depuis toujours il voit les créatures surnaturelles, qui semblent lui en vouloir personnellement. Du coup, il tient sa langue, n'en parle plus a personne, et se débrouille tout seul pour essayer de les semer. Et bien sûr, sa réputation de type bizarre ne fait qu'augmenter, lorsque les gens le voient fuir comme un dératé, devant.. rien.

Un jour, alors qu'il tente une fois de plus de se tirer des griffes d'un monstre agressif qui le prend pour quelqu'un d'autre du nom de "Reiko", il casse par mégarde une cordelette de temps qui scellait magiquement "Madara", un monstre enfermé dans une statuette de Maneki Neko, qui lui explique: Reiko était la grand-mère de Takashi, une femme dotée d'un grand pouvoir magique qui avait elle aussi la possibilité de voir les monstres et s'est retrouvée par conséquent marginalisée de la société humaine ( là j'ai envie de dire: comment a-t-elle pu avoir une descendance, si tout le monde l'évitait..). Elle a donc commencé à défier les monstres, qu'elle battait régulièrement à plate couture, les forçant à devenir ses "amis" ( enfin ça s'apparente à de l'esclavage plutôt)/ elle possédait un carnet, ou elle a inscrit tous les noms des monstres vaincus. Or posséder le nom d'un monstre, c'est l'asservir. Et si quelque chose arrive au carnet, si une page est déchirée ou brûlée, le porteur du nom qui y figurait meurt, aussi simple que ça. De fait, les monstres veulent surtout récupérer leur identité avant tout.

Takashi qui possède toujours le carnet dans les souvenirs de sa grand mère va donc devoir accomplir un rituel rendre l'un après l'autre leurs noms et leur liberté aux yôkai asservis par sa grand mère. Au grand dam de Madara qui le colle toujours, espérant récupérer le carnet avant qu'il ne soit entièrement vide, visible de tout le monde sous son apparence de Maneki Neko surnommé " Nyanko-sensei" ou " maitre Griffou" dans la VF. Son apparence réelle, une sorte de gros loup menaçant, n'est visible que de Takashi.

Comment dire. L'idée est bonne mais j'ai du mal à accrocher. Le scénario trop répétitif pour l'instant, chaque chapitre présentant un ou deux nouveau monstre qui récupère son nom et qu'on ne reverra plus. Hormis Takashi et Nyanko Sensei, les autres personnages ne reviennent jamais, du coup il est assez difficile de rentrer dans l'histoire, qui est une succession de sujets indépendants. Chaque chapitre refait d'ailleurs une rapide présentation de l'histoire, ce qui n'aide pas. Dans une magazine de prépublication, qui parait  tous les mois ou toutes les semaines, je comprends. Des lecteurs peuvent arriver en cours de route et être largués. Dans une une version reliée, ça me gêne toujours un peu.
Pas grand chose à dire sur le graphisme, il est assez classique et ne casse pas des briques pour l'instant. L'idée du lycéen qui voit les monstres non plus, n'est pas très novatrice: C'était déjà le cas du héros de XXX Holic et surtout du Cortège des cents démons.

C'est surtout avec ce dernier que la comparaison fait mal.
Le Cortège est une série que j'avais adoré, vraiment. J'avais accroché à fond dès le premier tome. Malheureusement, elle a commencé à paraître en 2007, et n'a pas su trouver son public, et s'est arrêtée en France au bout de 6 tomes alors qu'il y en a 18 ou 19. Cet arrêt est vraiment ma pire déception éditoriale des dernières années. Le graphisme était très joli, plutôt de style réaliste, les personnages secondaires nombreux et attachants, le côté tranche de vie quotidienne allié au contexte fantastique passait très bien. Mais il n'a pas eu le succès escompté. Un éditeur anglophone avait prévu de le publier en anglais, et j'étais prête à acheter les tomes suivants en anglais pour avoir la suite. Mais il n'a  pas donné suite. Et apparemment même en scantrad amateur, personne ne s'est dévoué.

Donc non, ça n'est pas une très bonne lecture. Pas mauvais, mais pour le moment, pas mémorable.
MAIS
Je sais d'expérience qu'un premier tome n'est que rarement convaincant, donc  l'occasion je lirais le deuxième pour voir. D'abord parce que Nyanko Sensei est plutôt marrant, à se la jouer comme yôkai supérieur, je suis meilleur que vous, bande de nases.. tout en réagissant comme un chat qui s'amuse avec une ficelle.
Après pour donner une chance à la série. Bon logiquement par la suite, la série DOIT faire intervenir d'autres personnages récurrents et une vraie trame narrative pour exister. Je pense qu'on reverra le moine et son fils qui apparaissent dans l'une des histoires.

Et puis  elle a été adaptée en série animée, on verra, si je n'accroche pas au manga, il n'est pas exclus que je préfère l'anime. On verra bien . En tout cas pour l'instant, la poursuite de ce titre n'est pas vraiment ma priorité, et si le tome 2 ne me convainc pas plus, je passerai à autre chose. Dommage j'aurais vraiment aimé l'apprécier, mais non, ce n'est pas lui qui me fera oublier la déception de l'arrêt du Cortège.
Il y a des yôkai sur le vaisseau fantôme!
octobre: un shôjo plein de créatures fantastiques

2 commentaires:

  1. J'avais commencé à regarder l'anime faute de trouver le manga, j'avais trouvé sympa sans plus. Et ça m'avait pris dans une crise de manque post fin de XXXHolic ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ha XXXholic, je ne l'ai jamais terminé.. en fait j'ai arrêté assez vite son pendant Tsubasa chronicle, qui partait d'une bonne intention en convoquant les personnages des séries précédentes, mais tournait un peu en rond ( le passage sur la course d'aéronef était long mais long...). Du coup j'ai mis XXXholic en attente, et, aussi beaucoup par manque de place sur mes étagères, de chômage qui réduisait mes finances à l'époque, et je n'ai pas encore repris...

      Supprimer