mardi 4 février 2014

Pourquoi le Japon?

oui, pourquoi, Car la réponse ne va pas de soi.

Kyôto, 16 octobre 2012
 Même si j'ai été gamine dans les années 80, ce n'est pas à cause des mangas ou des dessins animés. Oui comme tout le monde ou presque à l'époque, j'ai passé un temps assez monstrueux a en regarder à la TV, mais honnêtement à l'époque, je me fichais, un peu, beaucoup, complètement de savoir d'où ils venaient ( d'ailleurs au passage, je suis plus génération récré A2 que club Dorothée)

J'ai bien lu quelques mangas dans les années 90, les premiers édités par J'ai Lu, prêtés par mes cousins: City hunter, Dragon ball, tout ça.. mais sans me soucier non plus de savoir d'où ça venait. Pour moi, c'était une Bd, d'un format un peu différent, mais une BD quand même.

Mais je me suis toujours intéressée aux cultures étrangères, ça je le dois à ma grand-mère, qui voyageait beaucoup et m'offrait régulièrement des livres sur la géographie, l'archéologie et tout ce genre de choses. Du coup, j'ai pris le goût des voyages, en général, c'est bien simple , je veux aller partout.

On va dire que mon premier vrai contact avec la culture japonaise, en tant que telle, c'est d'avoir rencontré une étudiante japonaise quand j'étais en fac. J'animais avec une copine une association pour l'accueil des étudiants étrangers dans le cadre de notre diplôme de FLE, et pour nous remercier de lui avoir expliqué des formulaires administratifs Atsuko nous avait invités à un repas de tempura. En gros mon premier contact "conscient " avec le Japon a été la nourriture :D
Du coup j'ai gardé l'idée d'aller manger un jour sur place du tempura dans un coin de ma tête.

Et quelques années plus tard, alors que je cherchais un grand voyage, très loin à m'offrir pour fêter mes 30 ans, je suis tombée un peu par hasard sur Autrement le Japon, agence spécialisée qui propose des voyages en semi-organisé ( les avantages du groupe sur les tarifs, le fait d'avoir un contact sur place, mais sans les inconvénients d'être collée 24/24h à un groupe ou un guide, le rêve). Et de plus, il y avait un voyage qui arrivait à Tôkyô pile le jour de mon anniversaire. La décision la plus rapidement prise de ma vie. Mais j'aurais trouvé un voyage semi organisé mettons au Mexique, avec une arrivée à Mexico ce-jour là, je serais partie pour l'amérique centrale!

Et j'ai tellement adoré mes vacances que je me suis promis d'y retourner à la première occasion.. ce qui a été 5 ans après ( chômage, pas de sous, tout ça). Et ce n'est qu'entre le premier et le 2° voyage que je suis revenue aux mangas, aux films, aux dessins animés, que j'ai découvert la littérature du pays, et que j'ai tenté d'apprendre la langue en autodidacte... un parcours à l'envers de la plupart de mes co-voyageurs donc.

Le deuxième voyage ayant été aussi une réussite, j'y suis retournée l'année suivante, toujours avec la même agence qui propose de plus en plus de choix, et ne se limite plus à Tôkyô et Kyôto ( les voyages de 2012 et 2013 intégraient une partie randonnée à pied sur le chemin des 88 temples de Shikoku).
3 voyages, 3 réussites avec à chaque fois, de très jolies surprises. Bon, hé bien je vais continuer.
J'ai été tellement frustrée lors des 3 précédents voyages de ne pas vraiment pouvoir discuter avec les gens, du fait de mon niveau de japonais digne du jardin d'enfants, que j'ai commencé vraiment les cours cette année, avec une association de ma ville, 1h30 par semaine. C'est peu mais c'est un début. L'objectif étant
double: pouvoir me débrouiller un peu mieux pour un futur voyage ( car oui, après Tôkyô Kyôto, et Shikoku, j'aimerais un jour aller voir les festival de sculptures sur glace de Sapporo.. et là haut, ça risque d'être un peu plus difficile que dans les grandes villes touristiques de se reposer sur l'anglais).
Une découverte un peu par hasard, mais un coup de coeur, pour les paysages, pour la philosophie bouddhiste, pour les temples shinto, pour la cuisine ( ouiiiii, et pas que le tempura!), pour les monstres des légendes et du folklore...et surtout, les onsen. J'en parlerai bientôt, mais ça, c'est vraiment le truc à faire absolument.

mmmm gyoza!
Par contre, l'esthétique " kawaii", ça , il n'y a pas moyen c'est vraiment et définitivement pas mon truc.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire