mardi 4 mars 2014

Partir au Japon (1) Où?

Comme j'ai eu récemment la demande de plusieurs copines qui projettent un voyage, je vais essayer de vous faire part de mes différentes expériences, si ça peut vous aider à vous décider. J'en suis à 3 voyages, peut être un quatrième, si tout va bien, cet automne. Voilà donc quelques pistes, totalement subjectives

Où?
Pour un premier voyage, le plus évident, c'est un combiné Tôkyô- Kyôto, avec un minimum de 2 semaines, une pour chaque ville, histoire d'avoir une bonne vue d'ensemble des 2 villes. Mais ne rêvez pas même si vous restiez réveillés 24/24h, vous ne verriez pas tout en une semaine, il va falloir faire des choix.
Et pour mon premier voyage ( qui devait rester unique , dans ma tête à l'époque, je venais d'être licenciée, et je savais que j'allais mettre un bon certain temps avant de retrouver du travail, donc pas de projet d'y retourner dans l'immédiat), rien qu'en flânant dans les rues, j'ai eu de quoi faire. J'ai un peu regretté par la suite de ne pas avoir pu faire ceci ou celà, mais j'ai déjà réussi à voir pas mal de choses en me débrouillant bien.

voilà ce que j'avais fait:

Semaine 1 à Tôkyô
jour 1:  quartier Shibuya le premier jour, pour prendre LA photo de touriste de la statue d'Hachiko, mais surtout, essayer de rester réveillée à cause du décalage horaire. Là, il y a du monde, ça bouge, c'est plein de lumières. Bien sur il ne faut pas craindre le choc de la foule, il y a plusieurs millions d'habitants dans la capitale et à chaque instant on à l'impression qu'ils sont  tous là, en même temps, au même endroit!

jour 2: il y avait une fête dans un tout petit temple, on y est donc allées avec une copine pour voir nos premiers kimonos ( oui, touristes à fond), puis quelques "gros quartiers": Harajuku et le parc Yoyogi, Ikebukuro ( en particulier pour voir un aquarium au sommet de la tour Sunshine, spécialisé dans la faune du Pacifique), et soirée à prendre des photos depuis la mairie de Shinjuku, j'en reparlerai..
temple Gokokuji

jour 3: La fameuse matinée au Musée Ghibli, suivie d'un repas dans le quatier Nakano, journée un peu otaku en somme.

jour 4: l'agence avec laquelle je suis partie proposait une excursion à la montagne, à une heure de train de la capitale à peu près, au mont Takao. Un journée de verdure très appréciable après 3 jours de grande ville. Donc là ou ailleur,s je vous conseille ce genre de sortie à un moment ou un autre pour s'oxygéner un peu!
Vue depuis le mont Takao

Jour 5: parc et Zoo de Ueno, ma camarade de chambrée voulait voir les pandas. Le parc est grand et on y trouve aussi le musée national, un musée de sciences, etc..

Jour 6: Journée passée à Kamakura, une des anciennes capitales du pays, et découverte de ce qu'est l'onsen.
temple Kenchôji à Kamakura

jour 7: dernier jour à Tôkyô, on en a profité pour faire le tour du quartier "officiel" à pied: palais impérial et ses jardins, la diète, et journée " emplettes"
Nakano 

Semaine 2: Kyôto
jour 8: tour de ville à pied: quartier Gion château Nijo ( en fait l'agence n'était pas encore 100% organisée, ce qui fait qu'on avait un programme relativement libre, et il y avait une visite libre en soirée des jardins du château, illuminés, avec une expo de land art, et des concerts de musique traditionnelle, qui terminait le jour même, donc..)

jour 9: là aussi, programme bien touristique: le temple Kiyomizu dera et surtout une après midi passée à errer dans la gare de Kyôto à la recherche de l'office de tourisme, alors très mal indiqué, pour y trouver un plan, un plan des bus ( ça s'est arrangé depuis!). Ca c'est vraiment une des priorités, car contrairement à Tôkyô et son réseau de trains et métros bien clair, à Kyôto, on prend surtout le bus, et il n'y a que devant la gare centrale qu'on puisse acheter les tickets à la jurnée, beaucoup plus rentables.
Kiyomizudera 

jour 10: j'avais lancé l'idée d'une journée à Nara sur le forum de l'agence et.. finalement on s'est retrouvé plus d'une quinzaine à être intéressés ( du coup, l'excursion a été ajoutée officiellement aux offres de l'organisateur :) ) Ca aussi, c'est sympa à voir: une des autres anciennes capitales du pays, dont la particularité est d'avoir un très grand complexe de temples au milieu d'un parc -en pleine ville- où déambulent plus d'un millier de daims en toute liberté. Bon pas de chance, il pleuvait. J'y suis retournée en 2012: il pleuvait encore plus. 2013 a été la bonne année pour ne pas voir de daims mouillés!

jour 11: ho, il fait beau: encore une journée pour faire les touristes: chemin des philosophes, pavillon d'argent, et sanctuaire Heian ( c'était le printemps, et il était rempli, mais alors rempli de cerisiers en fleur), tous du côté est ( si je ne me trompe pas) de la ville
pavillon d'argent

jour 12: côté ouest: pavillon d'or, Ryoanji ( un temple célèbre pour son jardin de pierres), et quels autres temples situés de ce côté là, et moins visités que ceux de l'est.

jour 13: Ca c'était MON exigence: le Fushimi Inari, un immense sanctuaire qu
i couvre tout le sommet d'une colline, avec une succession de torii rouges sur près de 4 kms. On n'avait pu en voir qu'une partie à l'époque, j'y suis retournée. C'est simple, j'ai tellement adoré cet endroit que si j'allais 25 fois à Kyôto, j'irais 25 fois à Fushimi Inari, ne fut-ce que pour quelques instants. Ce coin a vraiment un ambiance particulière, relaxante, inimitable ( et accessoirement, comme il y a beaucoup d'arbres ça doit être très agréable en plein été quand il fait chaud partout ailleurs)

et jour 14 le retour : (
en passant au dessus de la Sibérie et des fleuves en train de dégeler au soleil d'avril.

Voilà par exemple pour un premier voyage.

En 2012, j'avais un programme à peu près similaire, un poil plus organisé ( l'agence a pu mettre en place plus d'excursions optionnelle) donc ma semaine à Tôkyô s'est dotée d'un parcours " Tôkyô secret", guidé, qui passait dans des coins où je ne serais probablement pas allée seule faute de les connaître, et d'une excursion au mont Nokogiri ( assez loin de la ville en train, là aussi, je n'aurais pas su y aller seule, mais c'est à voir.; attention: escarpé, et plein d'escaliers).
Ensuite quelques jours dans l'île de Shikoku, préfecture de Matsuyama, pour faire une partie de pélerinage henro ( là aussi j'en parlerai par la suite)
et une fois à Kyôto, des coins que je n'avais pas pus voir la première fois: Arashiyama, un retour à Nara pour essayer de voir la ville au soleil ( raté), et le pavillon d'or ( il faisait gris 5 ans plus tôt), Fushimi inari (bien sûr, je voulais voir la partie manquante..)
Sauf que par manque de chance, je m'étais tordu la cheville 2 jours avant de quitter la France, et j'ai mal profité de plusieurs excursions ( et LE jour ou j'aurais pu aller voir le musée national, pas de bol, il était fermé parce que " congrès du FMI à moins de 500m, tous les bâtiments officiels sont clos". J'ai fait presque 10 000 kms pour le voir, j'ai maudit Christine Lagarde comme je n'avais jamais maudit personne, et dans toutes les langues, baka Christine!)

D'où en 2013: rebelote pour la 2° étape de Shikoku et revoir ce dont j'avais mal profité l'année d'avant, plus Osaka en nocturne (pas ce que j'ai préféré).

Normalement il n'était pas prévu que je reparte de suite, mais, figurez vous que d'une part, j'ai eu une rentrée d'argent imprévue ( associée au fait que je dépense très très très peu en truc de nanas - fringues maquillages et autres qui coûtent vite une blinde - pour garder un maximum de budget voyage. Mais voilà que j'apprends que l'agence avec laquelle je suis partie à chaque fois, et où j'ai des potes maintenant,  organise encore une virée à Shikoku, dans la 4° préfecture cette fois, pour les 1200 de la route des 88 temples. On va y réfléchir sérieusement.

donc Pour résumer, pour un premier voyage, un combiné Tôkyô - Kyôto, sur un minimum d'une dizaine de jours pour les deux est un bon début. Si vous êtes plutôt geek, otaku, fan de salles d'arcades ou branché technologie, Tôkyô sera plus pour vous. Si vous êtes plus branché littérature, philosophie, balades, temples, japon traditionnel ce sera plutôt Kyôto ( moi j'ai choisi mon camp, pour une prochaine fois, je ne passerai pas plus de 2 ou 3 jours sur Tôkyô, tandis que je ne me lasse pas Kyôto)

Très bientôt, un prochain article sur " quand?"

2 commentaires:

  1. J'approuve la plupart des endroits que tu cite, je rajouterai Nikko et Hakone, deux excursions que l'on peut faire à la journée depuis Tokyo (accessible en train) et que j'ai beaucoup apprécié.
    Nikko pour ses montagnes brumeuses et ses temples (très différents de ceux de Nara). Et Hakone en bonne touriste pour une superbe vue du mont Fuji, un lac avec un torii les pieds dans l'eau et ses fameux oeufs cuit dans les sources soufreuses, sensé rallonger votre vie de 7 ans !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ha, bonnes suggestions, je n'ai pas encore pu y aller malheureusement, parce que, comme il s'agissait de voyages semi-organisés, la journée proposée à Hakone tombait en même temps que Shikoku et manque de pot, Nikko avait été annulé, faute de participants. Certes j'aurais pu décider d'y aller seule, mais du coup j'ai profité de mon jour libre pour aller enfin voir le musée national! Je les note, finalement je pourrais trouver de quoi faire, même en restant basée sur Tôkyô 4 ou 5 jours.

      Supprimer