samedi 1 août 2015

Yokai à l'honneur (2) - les kappa

Mon petit chouchou :)

Le monstre numéro 2 est donc l'un des plus célèbre, le kappa, sorte de génie des eaux aux allures de chimère, mi tortue, mi grenouille anthropomorphe, qui porte au sommet du crâne un creux rempli d'eau qui garantit sa santé et sa survie. Si cette coupelle d'eau se vide, le kappa perd son énergie.

Oui, je l'aime bien. Et pourtant le kappa n'est ni mignon, ni sympathique. Au mieux c'est un farceur adepte des tours pendables, qui pille les réserves des humains, lâchent des pets nauséabonds et essayent de lorgner sous les jupes ( ou kimono, à l'époque) des femmes. Voleurs et égrillards donc. Au mieux!
Au pire ce sont des bagarreurs féroces très doués pour la lutte à mains nues malgré leur petite taille et leur apparence frèle.
vu par Hokusai

Comme ce sont des esprits aquatiques, ils sont évidemment très doués pour la natation et leur loisir favori est de noyer les baigneurs imprudents, car leurs plats favoris sont la chair humaine et les concombres. J'imagine que le fin du fin de la cuisine kappa est l'humain accompagné de concombre.
Agressif, meurtrier, anthropophage.. charmante bestiole.

Mais à côté de ça, le kappa est poli, et pour s'en débarrasser, il suffit de le saluer en se penchant bien bas: il fera pareil, sa coupelle d'eau se videra.. et la victime aura le temps de partir. Oui, il n'est pas très malin parfois.
oui, il vaut mieux éviter la bagarre avec celui là ( Namiuchigawa no muromi san... ne me demandez pas ce que c'est, j'ai juste trouvé le titre en faisant une recher d'image " kappa +manga)

Enfin ça c'est pour le kappa traditionnel. Dans la fiction récente, il est plutôt sympathique, une sorte de mascotte.
un été avec Coo
kappa no kaikata (comment élever un kappa) un dessin animé que je n'ai pas trouvé traduit en français, où un kappa est élevé par...un homme sans visage
Oui ça fait bizarre. Je ne sais pas si c'est évoqué directement dans le dessin animé, mais dans ce cas-là, le maître est probablement un nopperabo, donc un yokai d'une autre sorte. Deux pour le prix d'un!

Et, que je sois mangée rôtie avec des concombres si je me trompe, mais il me semble que les koopas de Mario doivent beaucoup aux kappas!

 Je conseille chaudement la lecture de la nouvelle " les kappas" d'Akutagawa.
Par contre je n'ai pas eu l'occasion de croiser ces mangas:
Il faut dire que , si on en croise souvent dans les mangas ou dessins animés, ce sont rarement les personnages principaux, plutôt des personnages secondaires, voire juste des clins d'oeil rapides au folklore.

Mais ils ont laissé leur nom à deux choses quotidiennes:

Le quartier kappabashi (pont des kappas) à Tôkyô, où on trouve une statue à son effigie, la légnde racontant que l'entrepreneur du pont avait engagé des kappas pour le construire ( contre un salaire en concombres?). Le pont n'existe plus, mais le quartier est très connu comme un haut lieu des ustensiles de cuisine: pour trouver couteaux, céramiques, reproductions de plats en résine, c'est là qu'il faut aller!

On y trouve tout pour préparer d'excellents kappa maki ( makis végétariens au concombre, voilà pour le 2° élément quotidien.. hummmm maki!!)

Pour la petite histoire, en cherchant des infos, je suis tombée sur des photos très très bizarres. J'ai appris qu'il s' agit d'une comédie musicale érotique, Underwater love, mettant en scène des humains ( mal) grimés en monstres. Je préfère ne pas en savoir plus. Ni sur le film, ni sur sur sa raison d'être. Je vous préviens au cas où vous iriez faire une simple recherche d'image comme moi. Je suppose qu'il doit y avoir un public pour ça, mais là encore je préfère ne pas savoir lequel.
ceci est une représentation à peu près fidèle de ma réaction

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire